Parole des chansons 2

Publié le par Minou

NEW-17

a.       Nuit d’Arabie
 
GAZEEM : Suivez-moi au pays où mystère et magie
Ont des pouvoirs qui vous ensorcellent.
Ils serpentent la nuit
au détour des ruelles.
Sésame, ouvres-toi ! Nous voilà !

Oh nuits d'Arabie
Mille et une folies
Démons de minuit
Qui tournent sans bruit
Comme un vol de vautour

Oh nuits d'Arabie
Au parfum de velours
Pour le fou qui se perd
Au cœur du désert
Il n'est point de retour

Chaque soir des regards
Comme des coups de poignards
Te transperceront dans le noir
C'est l'instant envoûtant
Voles en tapis volant
Vers la magie des nuits d'Orient
Des nuits d’Orient
 
b.      Je prends soin de ma vie
 
IAGO : Je craque !
J'en ai marre !
Je prends mes cliques et mes claques !
Je me casse !
Je me tire comme un fou !

Ça suffit, j' vole,
Si j' dégringole,
Je vais finir au fond d'une casserole

J'aurais pas dû avoir confiance en toi

JAFAR : Quoi ?!

IAGO : Je te laisse tomber au fond du trou

JAFAR : Aaaaaaaaaaaah!

IAGO : Si la vérité sort du puits,
Trouve la sortie ! ...
Je prends soin de ma vie !

[Agrabah ! ... C'est comme une jolie dinde de Noël prête à se faire plumer ... Et cette fois, c'est moi qui aie la pince à épiler ! Je s'rai le Roi d' la ville dans moins d'une semaine ... Ben quoi ?! ... T'as un problème, eh, tête de nave ! Tu crois que j' vais tomber sur un bec ? ]

D'accord, j' suis petit
Et comme je suis trop discret,
Je n'ai pas droit au respect.

J'ai tendu l'autre joue
Mais j'ai reçu des coups
En guise de remerciement ...
Je n'ai jamais trouvé l'ami sincère
Qui ne me frappe pas dans l' dos à coup d' couteau ...
Alors, à partir d'aujourd'hui,
Je vous le dis ! ...
Je prends soin de ma vie !

Je préfère vivre en solitaire.
Seul sur la Terre
Sans vous, mes biens chers frères,
Ma vie, c'est pas votre affaire !

Pour moi, les sentiments, çà vaut pas l' coup.
Dès que j'ouvre mon cœur, qu'est-ce que je reçois ?
Des coups !
J'en ai raz le bec
Et j' suis poli
Mais j'ai compris ! ...
Je prends soin de ma vie !
 
c.       Un vrai ami
 
ALADDIN : [Tu as déjà visité le monde entier]
 
GENIE : J' dis à mon parachute
J'ai vu le Taj Mahal.
J'ai tiré un pousse-pousse
Le long d' la Grande Muraille.
Et même des choses exquises
Penché la Tour de Pise
Qui m'a aidé à faire tout çà ?
... Personne !

J'ai été roi du trapèze
A Moscou, c'était l' cirque.
J'ai surpassé Hercule
Dans une course olympique.
C'est très facile à faire
Quand les abeilles vous piquent
Et disent "À vos souhaits !"

Je m'enrhume
- Atchoum !
Et je vous aime et reviens heureux
Pour vivre, entre vous deux,
Ce joli rêve fou.  ALADDIN : Mais non ! "Ce rêve BLEU !"

GENIE : Plus grand que les pyramides
Que je vous recommande,
Rien n'est meilleur dans la vie
Qu'un vrai ami

J'ai vu le fakir à Bombay
Çà vaut pas un clou !
Ta danse du ventre à Tombouctou,
Çà les rendait fous !
Avec une main, la mienne,
J'ai sauvé des baleines !
Personne le sait ...
Et çà m' fait d' la peine !

J'ai été musicos
Chez les Macho Cambos.
Je m' suis engagé
Sur le Rio Grande.
Quand dans ma montgolfière,
J'ai voulu toucher terre,
J'étais tout seul dans cette galère !

Puisque sans vous deux,
L'Amazone n'est qu'un ruisseau.
Puisque sans vous,
Au Sahara, il fait bien moins chaud.
Puisque sans vous,
Le Niagara n'est qu'une goutte d'eau dans la mer,
Les caravelles s'envolent au ciel !

C'est bien fini,
Je rentre au pays,
Où est ce paradis
Que j'ai tant cherché ...
La tête,
A l'Est,
A l'Ouest,
Comme une vraie girouette !
Mais j'ai compris,
Je reviens mes chers amis ...
ALADDIN : Il n'y a rien dans la vie ...
JASMINE : Rien de meilleur dans la vi-ie ...
TRIO : Rien d' meilleur dans la vie
Qu'un vrai amiiiiiiiiii ...
GENIE : C'est la plus belle chose au monde !
 
 
d.      Pour oublier l’amour
 
IAGO : Oublie ce séducteur !
Oublie ce sale menteur
Qui a trompé ton cœur !
Oublie tous ses sourires,
Oublie ses bras où tu adorais te blottir.

Avec un air supérieur,
Tu voles,
Décolles,
Tu m' donnes mal au cœur,
Il suffit de quelques jours
Pour oublier l'Amour
[Ça marche ! ... Maintenant, un petit coup de magie ...]

Oublie cette romance,
Oublie avant que ton cœur ne reprenne sa danse.
Oublie ton émoi,
Quand il t'a regardée la première fois.
L'Amour, que c'est révoltant,
Ce sentiment est un écœurement.
Il suffit d'un jour
Pour oublier l'Amour !     JASMINE : Je n'ai jamais oublié ce doux émoi
Quand sa main effleura ma main !
Ma joie et mon bonheur ...

IAGO : Oh, mais quelle horreur !            JASMINE :...au premier baiser !

IAGO : Çà me fait pleurer ! Oublie donc ses caresses ! JASMINE : Comment oublier ses caresses !  IAGO : C'est vraiment une toute petite chose sans importance            JASMINE : Et pourtant, j'y pense !     IAGO : Vivre seul, c'est bien mieux !
Quand il y en a pour "Un",
Il n'y en a pas pour "Deux" !

JASMINE : Ouh ouh ouh ouh ...

DUO : L'Amour est plein de surprises,

IAGO : Qui viennent te cueillir
Comme une cerise

JASMINE : L'Amour qui nous rend fous ...

IAGO : Oh, arrête !

JASMINE : Ces doux rendez-vous ...     
 
IAGO : Oh, Au Secours !

JASMINE : Pour oublier l'Amour, tu vois ...

DUO : Il faut bien plus d'un jour !


ALADDIN : [Euh, Jasmine, je te demande pardon ... J'aurais dû te prévenir pour Iago ...
J' t'en prie, il faut que j' te dise que ...     JASMINE : Aladdin, c'est pas la peine ... Chuuut !]

Il y a une étoile dans mon cœur ...          ALADDIN : Il y a une étoile dans mon cœur ...         JASMINE : Qui danse pour la vie,
Au ciel de mon bonheur.

ALADDIN : Je veux danser ...    JASMINE : La nuit est un miroir ...    ALADDIN : La nuit est un miroir ...      JASMINE : Où je vois briller nos rêves et nos espoirs           ALADDIN : À travers le temps, ...

DUO : L'absence ou les pleurs
N'effacent pas la mémoire du cœur.

ALADDIN : L'Amour qui nous rend fous, ...

JASMINE : D'espoir ...

ALADDIN : Ces doux rendez-vous ...

IAGO : Cauchemars !
Je pars, j'en ai marre !

JASMINE ET ALADDIN : Nos cœurs les gardent en mémoire !
 
e.       Tu n’es qu’un amateur
 
JAFAR : Je dois admettre que tes p'tits tours sont amusants
J' parie qu'il y a un lapin sous ton chapeau
Mais aujourd'hui, ton mauvais numéro,
Je le vois perdant
Vas-y clown, montre-moi tes cartes.

Tu voudrais me faire retourner en enfer
Mais ta guerre éclair, je la réverbère.
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur,
Tu n'es qu'un amateur.

Tu t' prends pour un tigre
Mais je t'amadoue.
Par les mathématigres,
Je matte les matous.
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur,
Tu n'es qu'un amateur.

Quel effroi, quand je lève le petit doigt,
Quelle frousse que j' vous écrase tous d'un coup de pouce,
Si tu es convaincu
De rester invaincu,
Faut en faire ton deuil,
Notre duel continue jusqu'au cercueil.

Étonne-moi !
Branche-moi !
Électrocute-moi !
Au fond d'un tonneau
Percé de couteaux,
Je sauverai ma peau.
Ça n' sera pas du gâteau
Mais je l' ferai, mon poteau.

Tes p'tits tours de passe-passe
Sont pas très efficaces.
Tu n'es qu'un orgueilleux
Qui se prend pour un Dieu
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur,
Tu n'es qu'un amateur.

Zabacabadabra
Grand-mère t'attrapera
Et Abracadabra,
J' suis plus grand que l'Himalaya

Tu peux donc trembler devant moi
Sans perdre le bas de ton pyjama
Et si dans la panique,
Tu casses ta mécanique,
Ne me dis pas sans cesse,
Quand tu passes à la caisse :
"J'ai perdu, çà m'inquiète !",
"J' comprends pas, çà m'embête !",
"J' suis pas dans mon assiette !"

Publié dans Aladdin

Commenter cet article